Coworking Léman sur Facebook

J’en faisais le constat sur CTTS tout récemment, pour toucher les gens, il faut aller à leur rencontre. Personnellement, si possible, et dans tous les cas, là où ils sont.

Si vous êtes sur Facebook, rejoignez et faites connaître le groupe Facebook Coworking Léman.

L’effort principal maintenant est d’agrandir la communauté Coworking Léman. C’est uniquement si nous parvenons à rassembler assez de personnes de la région qui sont intéressées par le coworking (et pas juste à titre de curieux, même si les groupes leur sont ouverts!) que des projets concrets peuvent prendre forme.

Impossible de prendre le risque financier d’ouvrir un espace de coworking avec deux pelés et trois tondus qui sont « intéressés ». A un moment donné, il faut des engagements fermes — et si je reste persuadée que la région (et même simplement la région lausannoise) recèle assez de coworkers potentiels pour que de telles initiatives voient le jour, encore faut-il trouver ces personnes (ou qu’elles nous trouvent).

Et c’est là que chacun et chacune a un rôle à jouer, pour faire connaître ce groupe et encourager les gens à s’incrire à la mailing-liste. Pour ceux qui s’inquiéteraient de la quantité de mails que cela pourrait générer, sachez que pour le moment le traffic sur la liste est très bas, et que Google Groups permet de régler assez finement à quelle fréquente on désire recevoir des mails de la liste (au fur et à mesure, en une fois au maximum une fois par jour, ou même jamais — on peut participer via le web).

Coworking Lausanne: quelques réflexions

Récemment, on m’a proposé un espace dans lequel monter une communauté coworking. En fin de compte, cela ne va pas se faire comme on l’imaginait (plus de détails suivront), mais ça m’a donné l’occasion de me plonger un peu plus dans les diverses façons dont on peut faire tourner financièrement un espace coworking.

Le tout en vidéo, pour cause de TMS.

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.

J’ai enregistré des réflexions similaires en anglais, et mon ami Imran Ali de Leeds a écrit un petit billet à ce sujet.